String ficelle

En été, sur les plages, on voit de tout. Des maillots de bain une pièce, grisonnant dos nageur, des bikinis colorés et flashy, des personnes qui préfèrent être nues mais aussi des personnes entre deux, aimant porter des string ficelle.

Un côté pratique

Il est indéniable que bien qu’il faille oser le porter, le maillot de bain string ficelle est un atout incontournable pour le bronzage. Il faut se lancer, commencer peut-être par des formes intermédiaires qui ne couvrent qu’une légère partie de la fesse puis avancer crescendo jusqu’à oser le string.

Le maillot brésilien très en vogue dans les années 90, connaît aujourd’hui de nombreux freins. Obnubilées par les dictats de la mode et des mannequins toujours plus parfaites, les femmes n’osent plus montrer leurs formes. Pourtant, avec ses ficelles souvent réglables le string ficelle représente un atout esthétique sur les plages. Il permet avant tout, d’éviter les traces disgracieuses des larges maillots de bain qui sont très tenaces et restent souvent tout l’hiver, nous faisant ainsi une sorte de culotte imprégnée à notre peau, tatouée, indélébile.

Tout comme le topless le string a donc avant tout un côté très pratique.

Un côté libéré

Une femme en string sur la plage bénéficie d’une aura particulière. En effet, enviée et jalousée par ses homologues en maillots couvrants, elle dégage une impression d’assurance et de confiance en soi qui la valorise. Les hommes en sont totalement gagas et développent dès les premiers jours de vacances un radar très performant pour trouver les rares adeptes sur les plages françaises…

Cette liberté de la femme donne libre court à l’imagination des hommes souvent fatigué de leur petite vie de couple monotone. Ils imaginent une femme de caractère, et sûre d’elle. Mais le string représente aussi une liberté de mouvement ! En effet, les mouvements sur le sable et dans les vagues obligent la plupart des femmes à remettre constamment en place leur maillot de bain, qui leur rentre de façon très désagréable dans une fesse. Avec le microkini plus de problème les fesses sont libres, les femmes peuvent tourner virer sur leur serviette et s’en donner à cœur joie dans les vagues.

La preuve de ce côté pratique est que de nombreuses sportives aquatiques telles que les surfeuses ou bodyboardeuses les utilisent régulièrement et ont même désormais des modèles qui leurs sont dédiés, couvrant le haut de leur corps comme des maillots une pièce mais laissant à l’air libre leurs fessiers musclés et très sollicités lors de l’exercice de leur sport.

Le maillot string fait donc l’unanimité et doit moins être considéré comme un atout sexy que comme un accessoire vraiment pratique. Le pas est difficile à franchir pour les femmes cachant leurs complexes ou tout simplement les femmes pudiques, mais une fois les premières étapes franchies, le retour en arrière sera très difficile !

Et puis, si vous avez encore du mal à vous décider… Imaginez que votre hidalgo pourra vous passer de la crème deux fois plus longtemps… ! Allez hop ! On se jette à l’eau les filles !